Westmoreland-Traoré, Juanita

En 1999, alors qu’elle était doyenne de la Faculté de droit de l’Université de Windsor, Mme Westmoreland-Traoré a été nommée juge à la Cour du Québec, Chambre criminelle et pénale et Chambre de la jeunesse. Elle y a siégé jusqu’en 2012, année où elle a pris sa retraite. Elle a été professeure au département des sciences juridiques de l’Université du Québec à Montréal de 1976 à 1991.

Spécialisée en droit de l’immigration, de la citoyenneté, de la personne, de la famille et des organismes à but non lucratif, la juge Westmoreland-Traoré est reconnue pour son rôle dans la mise sur pied du Conseil des communautés culturelles et de l’immigration du Québec, sur lequel elle a présidé de 1985 à 1990. Elle a occupé les fonctions de commissaire à l’équité en matière d’emploi de l’Ontario et a agi à titre de conseillère auprès de la Commission nationale de vérité et de justice de la République d’Haïti.

La juge Westmoreland-Traoré a siégé au conseil de la section canadienne de l’Association internationale des femmes juges et a été coprésidente du Comité de l’égalité et de la diversité de l’Association canadienne des juges de cours provinciales. Pionnière en tant que femme dans le milieu juridique, elle a reçu de nombreux prix pour son travail en droit de la personne et a été la première personne d’origine africaine à être nommée juge au Québec. Elle est titulaire d’un baccalauréat en droit de l’Université de Montréal et d’un doctorat d’État en droit public de l’Université de Paris II. En 1991, elle a été nommée au rang d’officier de l’Ordre national du Québec. Elle a reçu des doctorats honorifiques de l’Université d’Ottawa et de l’Université du Québec à Montréal.