PKI JournalMatt Eisenbrandt

Matt Eisenbrandt possède plus de 15 années d’expérience dans le domaine de la justice internationale, et est un expert canadien éminent sur la question de compétence universelle lors de poursuites pénales et sur la responsabilité des entreprises pour des violations des droits de la personne. Matt est actuellement le consultant spécial pour Camp Fiorante Matthews Mogerman sur les causes du cabinet ayant trait aux entreprises et aux droits de la personne, incluant deux poursuites contre des compagnies minières canadiennes pour des allégations d’abus liés à leurs opérations à l’étranger. Matt est également Conseiller spécial pour le Centre canadien pour la justice internationale (CCJI), où il a supervisé, pendant neuf ans, les dossiers de l’organisation au nom de survivants qui réclament justice pour des violations sérieuses des droits de la personne. Avant de se joindre à l’équipe du CCJI, M. Eisenbrandt a occupé le poste de Directeur juridique du Center for Justice & Accountability (CJA), un organisme sans but lucratif dont le siège est aux États-Unis et dont la mission est de prévenir la torture et d’autres violations des droits de la personne en aidant les survivants à poursuivre en justice les responsables des crimes. Pendant plus de cinq ans, il a été avocat en chef de l’organisme lors de plusieurs procès fédéraux, incluant celui d’un ex-capitaine des forces aériennes pour son rôle dans l’assassinat de l’archevêque du San Salvador, Oscar Romero. Matt est l’auteur de Assassination of a Saint, un livre sur le meurtre de l’archevêque Romero et sur l’enquête qui s’y rattache. Il a obtenu son J.D. de la Faculté de droit de l’Université de Virginie, et son B.A. en études de l’Amérique latine et d’histoire de l’Université de l’Illinois à Urbana-Champaign.


Pearl EliadisPearl Eliadis

Pearl Eliadis est coprésidente du Centre canadien pour la justice internationale et est une avocate en droits de la personne de renommée mondiale qui dirige son propre cabinet à Montréal. Elle travaille principalement auprès de clients institutionnels et d’organisations multilatérales, incluant les Nations Unies, les institutions et agences européennes, certaines ONG, ainsi que des institutions nationales. Pearl est désignée par le PNUD comme experte en matière de droits de la personne et en situations post-conflit, et elle enseigne à la Faculté de droit de l’Université McGill. En tant que membre titulaire au Centre pour les droits de la personne et le pluralisme juridique, elle a publié de nombreux ouvrages sur les institutions en droits de la personne et sur des enjeux de politiques publiques qui s’y rattachent. Son livre Speaking Out on Human Rights : Debating Canada’s Human Rights System (MQUP, 2014) a remporté le prix de la Société Huguenot du Canada en 2015. Mme Eliadis est aussi Présidente du Comité sur les droits de la personne du Barreau du Québec (2013-) et détient une longue expérience d’implication auprès d’organisations communautaires et en droits de la personne. Elle a remporté de nombreux prix, y compris la Médaille du Jubilé d’or de Sa Majesté la Reine Elizabeth II, et a été nommée Human Rights Changemaker par Equitas en 2017.


kirsch_logoVanita Goela

Vanita Goela (B.A., Toronto 1995; LL.B., Dalhousie 2000; LL.M., Toronto 2008) est actuellement procureure de la Couronne auprès du Service des poursuites pénales du Canada (SPPC). Avant de se joindre au SPPC en 2008, elle a travaillé au sein des sections de droit public et de droit de l’immigration au ministère de la Justice, et a travaillé en litige en pratique privée. Entre 2003 et 2014, elle s’est impliquée auprès de la compétition de plaidoirie Laskin en occupant divers rôles : juge, mentore, auteure de problèmes de plaidoirie, et contributrice aux changements organisationnels. Elle a effectué de la recherche bénévole en Haïti sur le trafic humain et a publié des articles relatifs aux droits à l’égalité au Canada et en Inde. Elle est une ancienne rédactrice contributrice à la revue Federated Press’ Charter and Human Rights Litigation.


PKI JournalJames Hendry (Rédacteur en chef)

James Hendry est un avocat qui travaillait en pratique privée avant de devenir conseiller juridique à la Commission canadienne des droits de la personne en 1984. Il a joint le ministère de la Justice en 1989 où il était avocat général jusqu’à sa retraite en 2011, travaillant à l’examen des politiques sociales de la Charte au civil, se spécialisant en droits à l’égalité, ainsi qu’en lois et en conception législative en matière de droits de la personne. Il était le Directeur de recherche du Comité de révision de la Loi canadienne sur les droits de la personne, et chercheur invité à la Faculté de droit de l’Université Harvard où il a étudié les droits à l’égalité dans le cadre de la Bourse Fulbright Canada-États-Unis. Il a grandement publié sur des enjeux constitutionnels canadiens et comparatifs, et a mené des séminaires au Canada, en Espagne, en Afrique du Sud, aux États-Unis, et à Hong Kong. Il a enseigné le droit constitutionnel et la Charte à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa, et il co-enseigne actuellement un cours intitulé « Writing for Social Justice ». Il a donné des conférences sur la Charte, le droit international des droits de la personne, et les droits des peuples autochtones à l’Université Carleton. Il était rédacteur et rédacteur en chef de la revue Federated Press’ Charter and Human Rights Litigation de 1993 à 2016.


PKI JournalJoseph Rikhof

Expert de renommée mondiale dans les cas de crimes de guerre, M. Joseph Rikhof travaille à la Section des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité du ministère de la Justice du Canada et enseigne le droit pénal international à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa. Il a été professionnel invité à la Cour pénale internationale en 2005 et a occupé les fonctions de conseiller spécial et de conseiller en politiques auprès de la Section des crimes de guerre contemporains du ministère Citoyenneté et Immigration Canada entre 1998 et 2002. Il a publié de nombreux articles et a donné des conférences dans le monde entier sur le crime organisé, le terrorisme, le génocide, les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité. Ses ouvrages les plus récents s’intitulent International and Transnational Criminal Law (2e édition) et The Criminal Refugee: The Treatment of Asylum Seekers with a Criminal Background in International and Domestic Law. Il possède un doctorat de l’Irish Center for Human Rights, à Galway, un B.C.L. de l’Université de NIjmegen aux Pays-Bas, un LL.B. de l’Université McGill, et un diplôme en droit aérien et spatial de l’Université McGill.


PKI JournalBeatrice Vizkelety

Béatrice Vizkelety est avocate spécialisée en droits de la personne avec une grande expérience en litige. Elle a aussi été Directrice du Contentieux et du Secrétariat de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse. Elle est présentement membre du Centre sur les droits de la personne et le pluralisme juridique de l’Université McGill ainsi que membre du Comité sur les droits de la personne du Barreau du Québec. Membre du Barreau du Québec depuis 1975, elle se spécialise en droit de la discrimination et de l’égalité, et a régulièrement plaidé devant les tribunaux de première instance et les instances d’appel. Elle a notamment représenté la Commission devant la Cour suprême du Canada dans l’affaire Bergevin portant sur la discrimination religieuse et l’obligation d’accommodement raisonnable, dans l’affaire Ville de Montréal sur la définition de la notion de « handicap » en droit québécois et canadien et, plus récemment, dans l’affaire Via Rail reconnaissant l’accès indépendant comme élément capital de la notion d’accessibilité dans le transport. Enfin, elle a piloté avec succès l’affaire Gaz Métropolitain inc. concernant la discrimination systémique envers les femmes dans l’accès à des postes traditionnellement masculins. Elle a donné plusieurs conférences en matière des droits de la personne et d’égalité au Canada et à l’étranger. Elle est l’auteure de l’ouvrage intitulé Proving discrimination in Canada (Carswell), et elle s’intéresse particulièrement à la discrimination systémique et structurelle ainsi qu’aux questions relatives à la réparation et à la prévention.


PKI JournalIrit Weiser

Irit Weiser a récemment quitté ses fonctions d’avocate générale principale et cheffe d’équipe des Services juridiques pour Santé Canada et pour l’Agence de la santé publique du Canada. Elle a fourni des avis juridiques, stratégiques et en matière de politiques publiques à de hautes instances gouvernementales sur divers enjeux relatifs à la santé, incluant la Loi canadienne sur la santé, la règlementation sur les aliments et drogues, les mesures de quarantaine, et le tabac. Avant d’être responsable des Services juridiques en matière de santé, Irit a été avocate générale et Directrice de la Section des droits de la personne du ministère de la Justice. Elle a fourni des conseils juridiques et en matière de politiques publiques, et a assuré un appui en litige au sujet de la Charte canadienne des droits et libertés, de la Loi canadienne sur les droits de la personne, et du droit international des droits de la personne. Avant de rejoindre le ministère de la Justice, Irit a travaillé pour le Lawyers Committee for Human Rights à New York. Elle a aussi enseigné le droit international des droits de la personne à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa. Enfin, elle a rédigé des articles et a présenté des essais en droit international des droits de la personne, sur la Charte canadienne des droits et libertés, et en droit de la santé. Depuis qu’elle a quitté ses fonctions, Irit s’est impliquée dans plusieurs activités bénévoles, notamment en offrant un appui juridique aux parrainages privés par l’entremise du Programme d’appui au parrainage de réfugiés. Elle est également membre du Conseil d’éthique de la recherche du réseau de science de la santé d’Ottawa, du Comité sur la gouvernance stratégique de l’Hôpital royal d’Ottawa, et du Conseil du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.


PKI JournalMalliha Wilson

Malliha Wilson est actuellement conseillère juridique spéciale pour la Société de gestion de placements de l’Ontario, fournissant des conseils en matière d’entreprise et de régulations. Auparavant, elle était sous-procureure générale adjointe (civil), responsable des services juridiques au civil pour le gouvernement de l’Ontario. Elle s’est vue décerner le Osgoode Hall Law School Alumni Gold Key Award (catégorie du service public), le Distinguished Career Award du South Asian Bar Association de Toronto. Pendant plus de 30 ans, elle a été avocate-conseil d’appel principale en litige pour le gouvernement de l’Ontario, et a défendu plus de 20 causes notoires devant la Cour suprême du Canada et devant la Cour d’appel de l’Ontario. En tant qu’auteure et conférencière, elle a produit plus de 40 essais et présentations. Elle est dévouée aux droits de la personne et aux opérations de secours au Sri Lanka en ce qui a trait à la communauté minoritaire tamoule.